Le lendemain, notre équipe était debout à l’aurore et sous la pluie afin de préparer l’Île-des-Moulins à recevoir tous les futurs voyageurs de la Compagnie du Nord-Ouest. Chaque enfant recevait, dès leur arrivée, la bourse du voyageur. Ils avaient la possibilité de visiter près de neuf stations. À chacune des stations, ils en apprenaient un peu plus sur la vie des voyageurs et devaient répondre à une question afin d’obtenir leur «buck» d’or! Après en avoir récolté six (6) et si le courage leur en disait, ils pouvaient aller rencontre M. Mackenzie, patron de la Compagnie du Nord-Ouest, pour signer leur contrat de voyageur leur permettant ainsi d’aller travailler pour la traite des fourrures dans l’Ouest!

Malgré un début de journée pluvieux, tous ont pu profiter pleinement des activités offertes telles que le lancer de la hache, le tir à l’arc, les démonstrations de tirs et le cirque ludique. Le Moulin à vent, réel coup de cœur des familles, a aussi amené leur mât de cocagne.

Bref, une journée nous faisant voyager dans le temps où tout le monde y trouve son plaisir, qu’on soit petits ou grands! On se dit à l’an prochain pour la prochaine édition de 1804?

Le mois de septembre annonce le retour à la routine, l’école qui recommence et les vacances qui se terminent. Pour l’équipe de l’Île-des-Moulins, ça annonce aussi la fin de la saison estivale. Il est temps de ranger le bateau-ponton, de démonter l’exposition dans le Moulinet pour laisser place aux spectacles du TVT, de préparer les plantes et les jardins à l’hiver qui arrive, mais surtout c’est le moment de célébrer un autre merveilleux été maintenant terminé.

En 1804, c’était aussi le moment pour les voyageurs de la Compagnie du Nord-Ouest de repartir vers les confins du Canada pour la traite des fourrures. Pour célébrer, nous avons décidé d’organiser une grande fête proposant un retour en 1804.

Dès le dimanche soir (1er septembre), nous assistions au mariage de deux voyageurs, que vous aviez peut-être rencontrés lors des dimanches de l’été dans Fort-Le-Portage. Les gens étaient donc attendus pour un festin en règle à compter de 18 h. Dès leur arrivée, les visiteurs étaient transportés dans un nouveau monde par des danseurs, musiciens et animateurs, proposant ainsi une immersion totale pour cette célébration. C’est dans un grand bonheur et sous le signe de la danse, de la musique et de l’amour que s’est terminée cette soirée mémorable.